Gala

Olivier Debelhoir cirque
Sylvain Julien cirque
Gérald Chevillon saxophones
Damien Sabatier saxophones
Rémy Poulakis accordéon, chant
Antonin Leymarie batterie

Dans ce projet, Impérial Orphéon devient sextuor. Deux acrobates se joignent au groupe et jouent de leur corps comme d’un instrument. Les rythmes se marient, le geste et le son se rejoignent, et très vite, on ne sait plus qui du corps, qui du musicien, on ne voit ou entend.
La recherche de création du spectacle « Gala » repose sur l’interconnexion du mouvement au son et de tout ce qui se transpose à cette rencontre. Dans un langage partagé nous pourrons atteindre la vélocité, la lenteur, l’explosion, la délicatesse ; à partir de déclencheurs communs interprétés autant au niveau du son, celui qui sort de instruments ou des enceintes, qu’à partir du mouvement .

Ainsi , le public sera au centre, pas malmené mais invité, et pourra peut être s’interroger de la sorte : est ce que mon corps va supporter cette acrobate sur mes épaules ? Je ne pensais pas que mon enfant ait pu « voler » dans les bras de ce danseur sans que je sois inquiet ! Chanter, ça me plaît !

Pour synthétiser « Gala », nous invoquons la piste du bal populaire et ses musiques de rituel que nous connaissons bien et que nous jouons lors des bals pour l’invitation au public à « lâcher prise ».

En co-production avec Le Cratère Scène Nationale d’Alès.